Chapitre 6 – Le guet

En dehors de ses rondes, l’équipe cynophile guette. Le mot « guet » sous-entend automatiquement l’idée de vue. Mais les oreilles apportent aussi une quantité d’informations, surtout dans les lieux déserts, les parkings, les chantiers, les bureaux, là où les bruits ambiants sont faibles.

Le chien se révèle dans cette fonction un fort précieux collaborateur, qui voit, entend, flaire, signale des quantités d’événements. Ici, mieux que partout, il vous faut « lire » votre chien en observant ses oreilles, sa truffe, son souffle, etc.

Le guet reste essentiellement une activité statique. C’est le rôle du guetteur. Il est entendu que dans chaque cas le chien n’est pas très loin de son maître, qui ainsi peut toujours réagir le plus rapidement possible.

ATTENTION : le malfaiteur aguerri dispose de tout son temps. Il a bien étudié votre lieu et vos manies, à distance avec des jumelles, à l’intérieur par l’intermédiaire de complices. Vous êtes souvent le guetteur guetté!

Et le guet débouche naturellement sur une fonction active : la garde.

La suite sur www.AudioTexteVideo.com