Chapitre 22 – Les assurances

Vous serez sans cesse confronté à des situations à risques. De toute façon, en cas de problème, vous serez en difficulté. Vous devez vous attendre au risque d’être toujours déclaré au moins en partie responsable.

Prenez donc toutes les dispositions nécessaires pour bien vous couvrir. Seul un bon assureur peut vous aider. Il y a plusieurs types d’assurances.

A. Les assurances de responsabilité civile :

– la responsabilité civile professionnelle (dommages occasionnés, dans le cadre de votre activité professionnelle, à vos clients ou à des tiers par vous-même, votre chien, vos biens, ou par vos employés s’il vous arrive d’en avoir un jour);

– la responsabilité civile vie privée (mêmes dommages que le précédent, mais dans le cadre de votre vie privée);

– la responsabilité civile automobile (dommage dommages occasionnés à des tiers par votre véhicule. Si vous utilisez votre véhicule personnel à des fins professionnelles, n’oubliez surtout pas d’en informer votre assureur).

B. Les assurances de biens :

– l’assurances multirisques habitation (dommages à votre domicile – incendie, tempête, grêle, dégâts des eaux, vol, etc.- Si votre bureau se trouve dans votre habitation, informez-en votre assureur);

– l’assurance multirisques professionnelle (dommages occasionnés par incendie, tempête, vol, dégât des eaux, pertes d’exploitation, etc., à vos biens professionnels);

– l’assurance automobile (dommages occasionnés à votre véhicule, accident, vol, incendie, bris de glace).

C. Les assurances de personnes

– l’assurance-vie (pour vous constituer une retraite complémentaire sous forme d’un capital, ou d’une rente, ou les deux);

– l’assurance-décès (pour laisser à la personne de votre choix un capital, ou une rente, ou les deux, en évitant les problèmes de succession);

– l’assurance homme-clé (si vous, ou un de vos collaborateurs, venez à disparaître, votre entreprise peut quand même continuer);

– l’assurance individuelle-accident (à la suite d’un accident ou d’une maladie qui vous oblige à cesser momentanément votre activité professionnelle, vous recevrez des indemnités journalières en complément de ce qui est remboursé par votre régime obligatoire de sécurité sociale);

– l’assurance-santé (comme une mutuelle, pour recevoir le remboursement au delà de ce qui vous est remboursé par votre régime obligatoire);

– et l’assurance-santé de votre chien, un peu sa sécurité sociale à lui.

Vous avez enfin les assistances de toutes sortes :

– juridique, qui vous apporte l’aide d’un avocat, en cas de conflit avec l’administration, des professionnels ou des particuliers;

– fiscale, pour bénéficier de l’aide d’un conseiller en cas de contrôle fiscal;

– et, plus généralement, les assistances générales pour tout ce qui peut vous aider quand vous êtes en difficulté.

Consultez votre assureur ou un centre de formation d’agent cynophile de sécurité.

La suite sur www.AudioTexteVideo.com