Chapitre 15 – La cynophilie

Ce qui concerne le chien, en France, concerne la Société centrale canine.

Même si votre chien n’a pas d’arbre généalogique, ce qu’on appelle le pedigree (ou le certificat de naissance pour les chiens pas encore confirmés), il doit être porteur d’une carte de tatouage, ou d’une puce d’identification électronique.

Cette association à but non lucratif prend en charge l’amélioration des races pures.

Grâce à ses solides structures, elle est aujourd’hui considérée comme quasiment le « ministère du Chien ».

Elle refuse pourtant de prendre en compte les chiens croisés ou sans race.

Alors qu’en Allemagne par exemple, ceux-ci ont droit aux concours de travail.

La SCC fédère également un réseau de clubs de chiens d’utilité, autrefois appelés « clubs de chiens de défense » qui, partout en France, vous permettent de vous entraîner officiellement, et d’obtenir les attestations nécessaires pour recevoir votre prime de formation continue.

Un détail important : si votre chien est inscrit au Livre des origines français (LOF), vous avez droit à des primes journalières de la part de votre employeur.

La cynophilie officielle peut vous être utile. Mais elle centre son activité sur l’élevage. Et vous sur la sécurité avec chien. Ses objectifs diffèrent du vôtre.

La SCC ne vous préparera pas des chiens spécifiquement adaptés à votre besoin.

Vous devez choisir vous-même le partenaire à quatre pattes qui vous convient, ou bien dans les races officielles, ou bien dans le grand vivier des croisés et des corniauds, quelquefois aussi bons que les chiens à pedigree !

Pour votre activité professionnelle, que vous ayez un chien de race pure ou non, la caractéristique essentielle de votre animal, c’est son caractère.

Mais les lois évoluent de plus en plus vers une obligation, pour les agents cynophiles de sécurité, de travailler exclusivement avec des chiens inscrits à un livre des origines.

Même si chaque année les services officiels mettent à jour des trafics de chiens affublés de pedigrees frauduleux.

Ne prenez jamais un chien méchant, il ne tiendra pas le choc en cas de coup dur

Je ne le répéterai jamais assez : au fond de lui-même, un chien méchant est un chien peureux !

L’âge du chien entre également en compte.

Avant d’avoir atteint une taille suffisante, soit au moins 25 kg, il n’est pas crédible.

Un maître-chien digne de son titre de professionnel s’interdit de travailler avec un chiot…

Les principales races utilisées

On trouve de formidables chiens d’utilité dans toutes les races. Le choix de la race dépend donc du goût de chacun. Voici pourtant les caractéristiques principales des animaux les plus employés en gardiennage.

La suite sur www.AudioTexteVideo.com